Conclusions du plus récent baromètre de l’investissement d’Argenta Q4 2017

Dans le présent article, nous aborderons les principales conclusions du dernier Baromètre des investissements* d’Argenta, celui du quatrième trimestre de 2017. Au total, plus de 4.000 Belges ont été interrogés au sujet de leurs projets financiers en 2017.

Mot clé pour les investissements en 2017: stabilité

44 % d’investisseurs en 2017. Le même total qu’en 2016. Un léger recul s’est manifesté pendant les mois d’été mais au cours des derniers mois de l’année, les projets d’investissement ont à nouveau augmenté suite aux nouvelles favorables du marché. Pour la troisième année consécutive, nous avons constaté une préférence marquée pour les assurances d’investissement (20 % ont opté pour cette forme d’investissement, contre 19 % en 2016) suivies de près par les fonds, restés stables à 18 %.

 

‘Au dernier trimestre de 2017, nous connaissions une croissance économique mondiale qui répondait aux attentes,’ explique Matthieu De Coster, expert en investissements chez Argenta. ‘En Europe, nous avons détecté, après des périodes de tension politique, des signaux positifs qui ont rétabli quelque peu la confiance. Nous avons noté les meilleurs rendements aux États-Unis et sur les marchés émergents tels que l’Inde et la Chine. En bref, peu de surprises désagréables, des chiffres économiques favorables et des banques centrales respectant les attentes, permettant au marché de rester confiant.’

Le manque de capitaux est de moins en moins un obstacle aux investissements…

Statistique frappante dans le baromètre: à nouveau, le nombre de Belges qui n’investissent pas en raison de capitaux insuffisants diminue. En 2015, 52 % des personnes interrogées pensaient avoir trop peu de moyens. L’an dernier, ce pourcentage était de 49 % et en 2017 de 47 %. La faiblesse persistante des taux d’intérêt montre là aussi son effet sur les Belges.

‘Dans ce contexte de taux faibles, il peut être intéressant de voir quel est votre montant confort’, dit Hilde Ceuppens, conseillère chez Argenta. ‘Vous pouvez conserver cette somme sur votre compte d’épargne. Votre réserve personnelle. Vous pouvez optimaliser votre avantage fiscal en épargnant pour votre pension. S’il vous reste, ensuite, un montant supplémentaire, vous pouvez l’investir et viser ainsi un rendement additionnel. Vous pouvez investir de petits montants. Nous vous conseillons également d’avoir un entretien dans une agence Argenta. Ainsi, l’agent déterminera votre profil de risque et pourra vous conseiller en tenant compte de vos attentes, vos connaissances et votre expérience.’

 

…alors que le Belge épargne de plus en plus

Il reste étonnant de voir que d’année en année, le Belge épargne de plus en plus sur son livret d’épargne. En 2015, 20 % des Belges avaient indiqué qu’ils allaient épargner moins sur leur livret d’épargne. L’an dernier, ce nombre avait diminué à 19 % et en 2017 à 17 %. Ceci est remarquable car les taux historiquement bas ne suffisent pas à compenser l’inflation d’environ 2 %. Ingrid Corluy, gestionnaire de produits d’épargne, explique: ‘La faiblesse des taux d’intérêts peut se maintenir pendant un certain temps encore. Donc l’épargnant doit anticiper la dévaluation de son argent. Parlez à votre agent des alternatives qui peuvent permettre à votre épargne de rapporter plus.’ ‘Peu importe le moment où vous vous trouvez dans votre vie, il peut être intéressant d’en parler dans votre agence Argenta, avec votre expert. Que vous ayez des projets à court ou long terme, nous examinerons les options qui vous conviennent le mieux.’

Le baromètre montre que de nombreuses personnes pourraient améliorer leur situation financière. Souvent, la population active fait déjà un effort en faisant de l’épargne-pension, mais 50 % affirment épargner encore davantage pour leur pension. ‘La majorité des Belges sont encore loin de leur retraite. Il est donc conseillé d’examiner l’horizon d’investissement lointain qui permet de viser un rendement supérieur. Mais même pour les personnes dont la retraite approche, il est intéressant d’avoir un entretien,’ conseille Matthieu.

La durabilité: davantage une règle qu’une exception

Nous nous réjouissons du nombre de Belges qui indiquent accorder de l’importance à la durabilité de la banque et de ses produits. ‘Le baromètre nous montre que seulement 15 % des Belges n’accordent pas beaucoup d’importance à la durabilité d’une banque’, dit Marleen De Pauw, directeur Gestion des produits. ‘À en juger par le succès de notre offre durable et thématique, les statistiques ne m’étonnent pas. La durabilité est inscrite depuis longtemps dans l’ADN d’Argenta. Nous sommes donc heureux de savoir que les clients peuvent s’adresser à nous dans ce domaine. Nos clients ont besoin de produits simples mais de qualité, et c’est justement ce que nous proposons.’

 

*Enquête menée par TNS, un bureau d’études de marché international renommé, interrogeant chaque trimestre en ligne 1.000 Belges de plus de 25 ans. Enquêtes menées depuis mai 2014. Les enquêtes relatives à ces résultats ont été menées entre le 1er janvier et le 31 décembre 2017.