Conclusions du dernier Baromètre des investissements d’Argenta

Dans le présent article, nous aborderons les principales conclusions sur la base des chiffres les plus récents du Baromètre des investissements* d’Argenta. Plus de mille Belges ont été interrogés de mars à juin 2017sur leurs projets financiers.

L’année 2017 reste une année attrayante pour l’investisseur belge.

Tout comme au premier trimestre,  47 % de nos compatriotes ont indiqué qu’ils investissent. Outre les assurances d’investissement de la branche 23, qui étaient populaires au premier trimestre, l’intérêt marqué pour les fonds et pour les actions belges a fortement augmenté au deuxième trimestre. Les projets des Belges visant à poursuivre leurs investissement pendant les mois d’été ont maintenu leur niveau record de 31 %.

Fait remarquable: le nombre de néerlandophones augmente de 4 %. Ceci veut dire que près de 2/3 des investisseurs belges sont flamands et que 70 % d’entre eux ont plus de 45 ans. Cette dernière donnée ne doit pas nous étonner, vu que le manque de capital de départ demeure (pour 51 %) la principale raison pour ne pas se mettre à investir.

‘Le deuxième trimestre de 2017 a amené des résultats boursiers divergents’, annonce Xander Michielsen, expert du centre de connaissances Stratégie d’investissement chez Argenta. L’Europe s’est révélée être le meilleur élève de la classe, également en raison de la force de l’euro. L’économie mondiale connaît depuis un certain temps déjà une situation stable favorable, avec de bons résultats boursiers. C’est justement pour cette raison que les fonds d’investissement et les assurances d’investissement de la branche 23 ont tellement de succès. Nos clients font appel à notre expertise pour assurer une gestion optimale. La confiance de nos clients a permis récemment à nos fonds maison d’atteindre le cap des 2 milliards d’euros.

Les projets d’épargne des Belges continuent de croître.

Le comportement d’épargne croissant continue d’étonner. Seulement 16 % des Belges indiquent qu’ils ont l’intention d’épargner moins: ce pourcentage n’a jamais été aussi bas. La raison principale de ce comportement d’épargne est que le Belge met de l’argent de côté pour un achat (important), ce qui veut dire qu’il n’utilise pas son épargne en vue d’obtenir un rendement supérieur à long terme (par rapport aux intérêts sur les comptes d’épargne).  Pour se préparer à la pension, domaine où 76 % de tous les Belges se sentent entièrement ou partiellement responsables, le Belge fait surtout appel à l’épargne-pension fiscale (71 %). ‘L’horizon est suffisamment long pour l’épargne-pension, de sorte que le Belge se sent confortable face à ce type d’investissement’, explique Xander. ‘C’est la raison pour laquelle tellement de personnes font appel au système fiscalement avantageux. La popularité croissante de l’épargne-pension chez Argenta en témoigne également.’

On ne peut plus se passer d’une banque durable.

Argenta mène une politique durable et propose des produits durables depuis des années déjà. C’est pourquoi le Baromètre interroge également les participants sur ce thème. Ainsi, nous demandons aux Belges s’ils accordent de l’importance au caractère durable de leur banque, tant dans la politique que dans les produits de la banque, et s’ils en tiennent compte dans leurs décisions financières.  Seulement 7 % des personnes interrogées indiquent ne pas accorder beaucoup d’importance à la durabilité et ne pas en tenir compte dans leurs décisions financières. ‘Cette durabilité est ancrée dans la culture d’Argenta depuis des années déjà’, dit Xander. ‘Nous avons déterminé un niveau de durabilité pour tous nos produits d’investissement. Nous excluons de nos investissements les sociétés qui vont à l’encontre de certaines normes éthiques. Nous avons assisté ces dernières années et mois à une augmentation exponentielle de la demande en produits d’investissement durables. C’est pourquoi nous avons élargi récemment cette offre.’ En savoir plus sur les investissements durables chez Argenta? Fixez un rendez-vous ici ou découvrez notre offre en ligne.

 

*Enquête menée par TNS, un bureau d’études de marché international renommé, interrogeant chaque trimestre en ligne 1.000 Belges de plus de 25 ans. Enquêtes menées depuis mai 2014. Les enquêtes relatives à ces résultats ont été menées entre du 1er avril au 30 juin 2017.