Question du mois: les taux d’intérêt restent-ils bas?

Les taux restent bas

 

Les taux restent à un niveau historiquement bas en Europe. De nombreux clients en ont profité, en 2016, pour souscrire un prêt hypothécaire intéressant ou pour refinancer leur crédit en cours à un taux plus avantageux.

Comment les taux sont-ils déterminés ?

 

La BCE (Banque centrale européenne) définit les taux pour une grande part. Elle s’efforce, à cet égard, de maintenir un taux d’inflation stable d’environ 2 % dans toute l’Europe. Une inflation stable, pas trop élevée, contribue, en effet, à une économie saine. Et une économie saine peut continuer à croître durablement.

 

Préserver l’inflation idéale de 2 % est un exercice d’équilibriste difficile, mais important.

 

Dans un contexte économique sain, les entreprises ont la latitude nécessaire pour investir. Cela permet à l’argent de continuer à tourner. Et l’argent qui tourne stimule l’économie. En ce sens, la BCE a fixé son taux directeur à un niveau très bas afin que les banques et les entreprises puissent se financer à des conditions avantageuses. La BCE achète, en outre, des obligations émises par les États et les entreprises européennes. Elle tente aussi, de cette manière, de stimuler l’inflation.

 

Le cauchemar de la BCE s’appelle déflation. La déflation, c’est la baisse des prix. Ce phénomène n’est pas positif pour la croissance économique, car il incite chacun à différer ses achats. Il convient donc toujours d’éviter la déflation. Une inflation trop élevée n’est cependant pas meilleure. Les gens perdent, en effet, confiance dans l’économie et investissent plus prudemment.

 

 

Développements récents

 

L‘inflation a un peu augmenté, au dernier trimestre de 2016 Le BCE avait alors décidé de réduire ses achats d’obligations à partir d’avril 2017, une décision justifiée par la reprise de l’économie. On s’attendait donc à une remontée des taux d’intérêt et à une résurgence de l’inflation.

 

Les taux ont effectivement augmenté. Mais leur hausse est finalement restée limitée. L’inflation a augmenté moins que prévu et la BCE va probablement devoir encore maintenir les taux bas un certain temps pour atteindre son objectif de 2 % d’inflation. Résultat ? Les taux sont aujourd’hui revenus au même niveau qu’il y a quelques mois.

 

 

Perspectives

 

Les taux vont probablement repartir à la hausse. La question est toutefois de savoir quand. Faudra-t-il quelques mois ? Devrons-nous nous armer de patience quelques années ? La BCE continuera à stimuler l’économie tant que l’inflation ne se stabilisera pas autour de 2 %. Des taux faibles sont nécessaires pour y arriver. Ceux-ci resteront donc bas à court terme.

 

Que faire de votre épargne dans un contexte de taux bas ? Votre agent peut vous aider à y voir clair. Prenez rendez-vous.